Quésaco

cropped-bulb-2287759_960_720.jpgEXPRIMER : selon la rousse, vient du latin exprimere soit « faire sortir en pressant »

Moi, ca me fait aussi penser à EXit la peur PRImale !

 Tout a commencé quand…

Un homme en blouse blanche a écrit sur mon dossier « infertilité » et que mon imagination est devenue très féconde…

Euh non, tout a commencé quand, j´ai quitté ce cher pays de mon enfance et que, en entendant des mots comme kukkakaali, täyskäännos, polkupyörä ou syytämättäjättäminen, j´ai regretté Jean-Baptiste, Victor, Francois-Marie, Arthur et cie.

Sûrement aussi quand, pour fêter mon entrée dans la douce adolescence, une orthodontiste perverse m´a harnachée d´une muselière d´inox réduisant ainsi mes élans volubiles…

Ou est-ce que tout n´a pas commencé quand au cours de danse classique, je me sentais étriquée dans mon justaucorps (qui pourtant me seyait à ravir !) et que je me prenais à rêver d´envolées colorées au rythme des djembés…

Peut-être aussi qu´à force de lire sur mes bulletins « élève sérieuse mais trop de bavardages »…

Serais-je parce qu´il fallait que je répète « j´aimerais parler » trois fois de suite pour qu´on daigne me donner la parole ?

Ou encore quand, enfant, je mettais en scène mon frère et ma soeur dans des spectacles devant un public ébahi composé de nos géniteurs, leurs géniteurs et de voisins curieux…

Ou est-ce que c´était quand dans les files d´attente, les gens disaient à mes parents : « quelle pipelette…elle ne s´arrête jamais ? » avec un sourire mi-vif mi-mesquin ?

Ah non, je sais ! Ca a sûrement commencé quand j´essayais en vain de me faire entendre : « Allo maman ? ici bébé ! »

Bref, je ne sais pas quelle goutte a fait déborder le vase mais aujourd´hui il faut que

ça déborde, ça dégouline, ça vibre, ça transpire, ça diffuse, ça hurle, ça respire, ça chuchote, ça susurre, ça jase, ça s´épanche, ça baragouine, ça devise, ça jacte, ça babille, ça jaspine, ça cause !

D´où ce blog… Comme mes ancêtres prenaient la plume, je fricote avec le clavier, et comme il est parfois difficile de trouver sa voie, j´ai décidé de faire entendre la mienne !

1 réflexion au sujet de “Quésaco”

  1. Quelle belle analyse l’essentiel d’un être humain c’est de bien se connaître : eh bien toi sans vouloir te flatter je crois que tu y réussis pas mal ! On t’aime tant ma Cherie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s