Les Liaisons délicieuses

Mes chers parents

storks-1622054_1280

 

Mardi 24 avril 2018,

Je vous en ai souvent voulu, de m’interdire, de m´imposer, de m’empêcher, de ne pas me soutenir, de ne pas me comprendre. Je vous ai claqué la porte au nez parfois, boudés souvent, insultés aussi. J’ai quelque fois voulu fuguer, vous abandonner. Malgré mon ingratitude, vous m’avez gardé(e). Même si mon insolence vous a irrités, vous m’avez accompagné(e). Merci d’avoir changé mes couches et mouché mon nez, d´avoir pris le temps de m´expliquer les fractions et l´Antiquité. Merci d´avoir épongé mes chagrins et de ne pas m´avoir blâmé(e) pour tous mes excès. De payer mon loyer et de remplir mon frigo alors que vous rêvez que je reste sous votre toit. Merci de ne pas hurler quand j’annule mon inscription à Hypokhâgne pour partir faire le tour du monde. D’accepter que je suis clown et non banquier. Merci d’accueillir calmement l´aveu que je suis gay malgré les cailloux qui se bousculent dans votre gorge. De ne pas commenter mon divorce même si vous aimiez tant mon ex.  Merci d’entendre que je ne veux pas d´enfant, je ne me reproduirai pas juste pour vous rendre grands-parents. Merci de ne pas me critiquer, même si ça vous démange, quand je vous annonce que je vais quitter mon poste à responsabilités. Merci de toujours m’admirer même si je ne suis pas devenu(e) médecin comme vous ou comme vous auriez voulu l´être. Merci de ne pas m’en vouloir si j’annule ma venue dimanche, vous comprenez si bien que ma vie est faite d’imprévus. De porter mes valises quand je pars m´installer à l´autre bout du monde même si vous vous sentez fébriles. Merci de ne pas me faire la leçon sur l’éducation de mes enfants, c’est si bon que vous me laissiez hésiter, me tromper et décider par moi-même. De faire confiance à l´adulte que je suis devenu(e).  Ce n’était pas la vie que vous aviez rêvée pour moi, c’est la mienne, et vous l´acceptez. Alors, encore une fois MERCI…de m´avoir tendu les ciseaux pour couper le cordon et de m´avoir permis de m´envoler. De m’aimer sans condition et d’être si importants dans ma vie. Aujourd´hui, j´aimerais encore et surtout vous remercier pour votre touchante participation et vous (re)dire à quel point je vous aime. A mon tour, je vous l´affirme : « tout ira bien » .

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s