A méditer !

Passe ton BAC d´abord

soldier-996536_1920

À écouter

 

À lire

Hier j’étais dans le train et j’ai rencontré un jeune Finlandais de 18 ans. On ne serait jamais entrés en intéraction s’il ne s’était pas adressé à moi en parfait français. Du siège derrière, il remarque que j’écris en français et il engage la conversation. Vivant en France depuis 5 ans, il me raconte sa vision de notre culture, sa vie d’expatrié, on compare nos expériences et nos visions sur les deux peuples. Même si on a presque une génération d’écart, je le trouve très mature et cultivé. Et puis, il me raconte qu’il revient tout juste dans son pays natal pour le service militaire. J’écarquille les yeux…c’est vrai qu’ ici c’est toujours obligatoire. Les jeunes hommes à partir de 18 ans doivent faire 6 mois en caserne. Aleksi a choisi d’en faire 6 de plus…un an entouré de jeunes garçons, à suivre des ordres et à se surpasser physiquement. Il aurait pu commencer en janvier et profiter de l’été mais il pense à ses études après qu’il pourra enchaîner. Il a choisi la Laponie, l’extrême nord de la Finlande là où actuellement le soleil ne se couche plus et les moustiques sont légion et où dans 4 mois, le soleil ne se montrera plus et des mètres de neige recouvriront le paysage. Son poste est garde-frontière, la proximité avec la Russie inquiète toujours un peu les pacifiques Finlandais. Il me parle des permissions auxquels il aura droit. J’ai l’impression de faire un bon dans le temps, dans ce pays qui me semble si moderne avec ses écrans tactiles dans en ville et les enfants qui ont un téléphone portable dès 7 ans, comment imaginer tous ces jeunes cantonnés pour 6 mois minimum à l’âge où justement on rêve de s’envoler ? Je me souviens de cette période…cette immense libération après des mois de révisions pour le bac. Ce jour enfin, où, fébriles, on se rend au lycée pour voir les « listes ». Cette joie intense de lire « admis ». Le soulagement et la liberté qui s’annonce. On encourage ceux qui iront au rattrapage et on va fêter ça en hurlant « fini le bahut ! ». Ici en Finlande, c’est une célébration en grandes pompes avec costumes de gala, cérémonie officielle de remise de diplômes, réunion familiale avec félicitations et cadeaux de la part de tous les tontons/tatas comme un rituel de passage. En France, c’est plus soft, une fête entre amis, un départ au bord de la mer avec celui/celle qui a déjà son permis. Mais pour jeunes Français et Finlandais, une nouvelle page se tourne. 18 ans l’âge de tous les possibles, cette majorité qu’on rêve depuis des années, enfin le droit de décider. On a passé une quinzaine d’années en quête de ce graal à 3 lettres : le BAC. Bon, on réalise vite qu’on ne pourra pas s’arrêter là, certains optent pour d’autres mots en 3 lettres : BTS, DUT, FAC et d’autres continuent à se PREPArer à être adulte, d´autres encore tentent l´aventure de l´étranger. Mais la plupart du temps, il y a ces 2 mois d’été synonymes d’expériences, de camping entre copains, de tour de la Bretagne à mobylette, de premières fois dans les dunes… Des vacances bien méritées après avoir entendu ses parents en boucle « passe ton bac d’abord ». Mais Aleksi, lui, prend le bus pour l’armée demain. A peine son bac, avec mention très bien, fêté, il a préparé son paquetage couleur camouflage. Pas de beach volley ni de glaces en perspective. Comme il dit avec le sourire : « finis les pains au chocolat ! ». Je trouve ce jeune homme très courageux, j’admire sa détermination et son optimisme. Moi, à sa place, j’aurais hurlé, juré, déserté : « hors de question de troquer mon maillot contre un treillis ! » Jeunes bacheliers français, on se plaint parfois de devoir travailler au café quand d´autres s´en vont bronzer en Espagne mais on peut s’estimer heureux que le service militaire soit du passé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s