Chez les Finntoks

Silence, ça tourne !

suit-673697_1920.jpg

À écouter

 

À lire

Récemment, j´ai fait de la figuration pour le tournage d´une série télé policiaire finlandaise…une sacrée expérience ! Arrivée tôt le matin, je me retrouve entourée de plus de 200 participants comme moi. Une petite bourgade à la campagne. Une magnifique journée estivale. Les gens sont apprêtés et souriants, on dirait qu´on va célébrer un mariage ou un baptême. Faut dire que la scène qu´on doit tourner se passe à la messe. J´aurais préféré une scène de meurtre, un peu plus d´actions, mais c´est toujours bon à prendre.  Avec le recul, j´aurais pû être figurante sur Le jour le plus long  car, il faut bien l´avouer, j´ai surtout passé mon temps à attendre ! Et j´ai donc eu le loisir d´observer… Ça fourmille de partout. Je suis impressionnée par le nombre que nous sommes, je me renseigne : 45 employés, 20 acteurs et 230 figurants, tout ça ! Beaucoup d’hommes dans l´équipe, avec presque tous la même tenue : casquette américaine, short baggy à poches latérales avec divers outils qui pendent et tee shirts avec inscriptions drôles, certaines arborent une barbe, d’autres une queue de cheval et quasiment tous des tatouages. A croire que c´est indispensable pour être du métier !
Quelques femmes aussi dans cet univers viril surtout des maquilleuses et accessoiristes qui grouillent autour des acteurs pour les repoudrer régulièrement. Quelques figurants bien placés ont même droit à un peu de fard. Je décèle de l’animosité entre certaines. Telles des abeilles affairées, j’essaie de deviner qui est la reine-mère.  Il y a la maquilleuse-mécanique qui a l’air blasée comme la serveuse-automate, elle poudre des visages comme si elle dépoussiérait les meubles ! Je découvre plein de nouveaux métiers comme le pousseur de cameraman, j´imagine que quand ce sont de grosses productions avec un certain budget, le travelling est automatisé ! Le remplisseur de bouteilles, notre sauveur en cette journée plombante. Il y a aussi la fermeuse de clapet, pas celle qui dit « chut » mais celle qui annonce la scène en claquant cette espèce d’ardoise pour lancer le début du tournage. Pour d´autres, je n´ai pas bien compris leur rôle. Tout ce petit monde est orchestré par un petit chef comme à l’armée, les sourcils froncés en permanence, il distribue les ordres et consignes avec sérieux. Le réalisateur, lui,  n’est pas assis dans un siège avec son nom écrit en grosses lettres mais il déambule pieds nus. Ce qui provoque un décalage avec son air d´intello si j´ose dire. Et puis, il y a les acteurs qui, eux, n´apparaissent qu´au dernier moment. Ceci dit, il vaut mieux pour eux car ils vont répéter leurs quelques phrases et gestes très souvent aujourd´hui. Je ne sais pas si je serais capable d’être actrice de cinéma, attendre des heures durant, refaire inlassablement la même scène pour que chaque caméra prenne sous différents angles. Je ne savais pas que dans ce métier, il fallait aussi faire preuve de patience, je me demande si au casting ils testent cette qualité, qui pour moi est indéniable sous peine de ne pas tenir le coup longtemps ! Je plains ce monsieur d´une soixantaine d´années qui joue le prêtre et doit supporter sa soutane noire en ce jour d’exceptionnelle canicule en Finlande. D´ailleurs, ma voisine éponge son front luisant avec des feuilles à rouler, je ne connaissais pas cette méthode qui a l’air efficace. Les figurants très sages et discrets le matin prennent de plus en plus leurs aises, au milieu de l´après-midi, ils parlent fort, gigotent sur leurs chaises et se sont fait de nouveaux copains. Ceci dit, je suis épatée que tous ces enfants, parce qu´il y en a vraiment beaucoup aujourd´hui, soient disciplinés autant d’heures d’affilée, je me demande si ce serait la même en France. J’ai entendu dire que les petits Finlandais apprennent très tôt à rester en place…dans l’éducation nationale aussi c´est vrai mais la différence c’est qu’ils ne se rebellent pas en Finlande, ils restent sages comme des images même adultes ! Donc, je prends exemple et prends mon mal en patience. On reste assis, on écoute le prêtre et même on chante un bout de psaume. On répète la scène 2 fois, 5 fois…on a bien tous compris que « Dieu est grand » et qu´il faut accorder notre pardon ! Heureusement, les bénévoles et assistants nous abreuvent régulièrement, nous distribuent des chips et bananes pour ne pas qu´on tourne de l´oeil. C´est un peu comme dans l´avion, on nous occupe pour éviter la panique ! Après la seizième prise, c’est enfin « dans la boîte ». Le réalisateur valide et près de 300 personnes sont soulagées. Devant nos écrans, on ne se rend pas compte à quel point ça prend du temps de tourner 2 minutes d´une série télé. Et dire que si ça se trouve pendant ces minutes, le téléspectateur va aux wc ou chercher du chocolat parce qu´il juge que ce n’est pas vraiment un moment-clé…mais il ne sait pas que 65 personnes ont sué pour les tourner et que 230 figurants sont restés sagement assis 4h d’affilée ! On a droit à un sandwich puis on passe à la scène suivante : la sortie de la messe. Les accessoiristes distribuent des cigarettes car elles veulent des fumeurs dans la foule mais les gens se montrent réticents et je rigole car je parie qu´en France il y aurait beaucoup plus de volontaires pour s´en griller une. Les Finntoks fument très peu et même crapoter pour de faux, ils ont du mal à accepter !  Qu´est-ce qu´il faut pas faire pour la gloire !? D´ailleurs, je réalise aussi à quel point les figurants sont indispensables. Parce qu’effectivement sans eux, il n’y aurait pas de scènes de foule, quand j’y pense ça ferait tellement bizarre des films ou séries ou il y a juste quelques acteurs, pas de scène dans des lieux publics…imaginez Games of Thrones avec seulement 10 personnes ! Je crois que j’y penserai quand je regarderai un film maintenant. Tous ces gens qui viennent prêter leurs visages, partager cette expérience de création sans rien en échange à part le sentiment de faire partie d’une aventure collective et peut-être la fierté de se voir à l’écran le moment venu…s’ils ne sont pas coupés au montage évidemment car rien n’est jamais sûr !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s