Dites ouïe !

Complètement HS

paint-2985569__340.jpg

On m´a souvent dit : ”t´es trop sensible toi !”, “t´es une petite nature”. Enfant et ado, je comprends vite que c´est un vilain défaut alors j´essaie de tout contenir pour ne pas paraître anormale. Mais dans certaines situations, mes émotions débordent. Je pleure à gros sanglots devant Ghost et je suis traumatisée pendant des années à cause de Chucky la poupée de sang pendant que mes copains continuent de s´esclaffer. J´ai beaucoup d´empathie en moi alors je me glisse facilement dans la peau des personnages de films ou romans. Et c´est le cas aussi dans la vraie vie, si quelque chose de grave arrive à une personne qui m´est chère, je suis complètement bouleversée. Ça me fait penser à cette chanson de Camille qui dit « laisse moi te remplacer, je vais prendre ta douleur ». Je pleure énormément donc, de tristesse certes mais aussi de joie, de colère, de soulagement. Certains sont déroutés car on associe souvent les larmes à du chagrin mais pour moi toutes les émotions s´évacuent par les yeux ! Je ne crie pas, je ne me roule pas par terre, je sanglote. On me dit aussi que je suis trop susceptible, que je prends tout pour moi et c´est vrai. Par exemple, si je suis dans un groupe et que quelqu´un est particulièrement stressé ou énervé, je ressens la tension. Magique, vous me direz ? Tragique parfois parce que ça m´affecte alors que je ne devrais pas du tout être concernée. L´autre est peut-être stressé par les bouchons dans lesquels il était ou épuisé par une nuit d´insomnie…donc rien à voir avec moi. Mais je suis comme Bob, une véritable éponge. Je fais souvent des rêves prémonitoires et je me sens dans un état bizarre quand un proche a un accident à l´autre bout du globe. Et puis, il y a autre chose… Je ne supporte pas les tic-tac des réveils ou horloges, je les repère direct et je dois les arrêter. La plupart du temps, je dors avec des bouchons d´oreilles car je me réveille au moindre bruit. C´est la même chose quand mon voisin de table agite frénétiquement son genou, je n´arrive pas à faire abstraction et pire il me contamine de son agitation. Je suis aussi très tâtillon avec les lumières, je ne supporte pas les néons, ça m´angoisse. C´est assez difficile parce qu´en Finlande ils en sont friands, c´est pas le genre à mettre des lumières tamisées ou des appliques chaleureuses contrairement à ce qu´on connait du design scandinave. Et puis même s´ils manquent de lumière naturelle, ils ont les stores baissés en permanence…une manie que je ne m´explique pas. Quand j´arrive quelque part, je ne supporte pas longtemps cette obscurité forcée, j´ouvre en grand sous peine de passer pour une illuminée ! Récemment, j´ai découvert que ça arrive aussi à d´autres, ça s´appelle l´hypersensibilité. Ça me rassure qu´il y ait des études scientifiques là-dessus. Apparemment, 15 à 20% de la population française est concerné. C´est pas une maladie, ni une tare mais un aspect de la personnalité. Nous hyper-sensibles ressentons juste plus fort que d´autres.  Certains ne supportent pas du tout les étiquettes de vêtements qui frottent la peau, d’autres ne peuvent pas bosser en open space. Je comprends mieux d´où me vient cette fatigue chronique, si je ressens plus et que je vis aussi les émotions des autres en plus des miennes, c´est franchement crevant ! Il parait que c´est parce que justement je ne me lâche pas vraiment, je vis en quelque sorte à travers les autres. Qu´est-ce que ce sera quand je me laisserai aller ?! une catastrophe écologique ! Pas forcément disent les spécialistes, je dois juste apprendre à faire sortir les émotions régulièrement. Je fais de la méditation pour être plus centrée et ne pas tenter d´être usurpatrice d´identité ! Ça m´aide aussi à être plus calme. Je comprends aussi pourquoi malgré ma sociabilité exacerbée, j´ai énormément besoin d´être seule. Les autres me fatiguent…ça fait un peu pompeux dit comme ça mais c´est la vérité. Je dois régulièrement faire des réunions avec moi-même pour pouvoir ensuite être apte aux échanges sociaux ! Et aujourd´hui, je comprends enfin que je ne suis pas si bizarre, il existe même une association des hyper-sensibles de France. Je les imagine se réunissant pour rire très fort et pleurer tout leur soûl, peut-être qu´ils s´émerveillent en coeur en observant les fourmis à l´oeuvre et ils doivent se serrer les coudes et réfléchir ensemble à comment saupoudrer délicatesse et compassion sur notre monde de brutes ! Ce serait tellement bien de se réunir entre hyper-sensibles et ultra-rudes pour rééquilibrer un peu tout ça, les uns apprendraient à ne pas tout prendre au premier degré et les autres suivraient des ateliers sur l´empathie. En attendant, je suis soulagée qu´être à “fleur de peau” ne soit pas un obstacle pour (sur)vivre. J´ai même envie de prendre cette hypersensibilité comme une qualité qui me permet de vivre ma vie intensément…d´ailleurs, j´me ferais bien tatouer sur l´épaule : « délicate et fière de l´être »  !

 

1 réflexion au sujet de “Complètement HS”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s