Ondes sensibles

Allez à « trois », tu souffles…

stress-2883648_1920

3

J’ai trois ans et ma vie de fille unique vient de basculer avec l’arrivée d’une petite sœur. Toutes ces dernières années, j’ai été adorée telle une déesse, bisée, câlinée, portée, consolée, écoutée… Il est temps de laisser la place à ce beau bébé. Ceci dit, je trouve ce nouveau rôle de grande sœur très chouette. Ça me plaît de jouer à la maman. Je deviens « grande » et « responsable ». Après tout, être la seule c’était pas si marrant. Et puis, ils vont enfin tous arrêter de m´oppresser !

3 + 3

J’ai 6 ans, encore si petite mais tellement sérieuse. Pas étonnant, un grand garçon m’a volé mon enfance. Je jouais tranquillement et il a osé toucher ce qui ne lui appartenait pas. Il a franchi la limite qui me marquera à jamais. « Il ne s’est peut-être pas rendu compte, à 12 ans on est encore un enfant ». Oui et bien moi je ne le suis plus désormais, j’ai sauté des étapes, involontairement. Ni enfant, ni adulte… Je suis quoi maintenant ?

33

Une femme, je suis une femme ! J’en ai vu, bavé, testé, goûté, choisi, aimé. Je suis pleine d’expériences et de vies. Je prends la petite de trois ans dans mes bras et celle de six par la main et je leur parle. Je les embrasse, les félicite et les rassure et puis j´invite aussi l´ado complexée, la jeune fille excitée, la trentenaire névrosée et je leur dis : « regardez ce que vous êtes devenue les filles, ça valait le coup ! ». Une année de plus… Qu’est-ce que ça veut dire ? Certaines semblent si longues et ennuyeuses, et d’autres sont à elles seules une révolution qu’on prépare habituellement pendant des décennies. Je refuse d’être figée dans le temps ou dans une catégorie car j’ai tous les âges.

Le lendemain d’une nuit blanche, j’ai 78 ans.

Quand je souris pour rien, j’ai 6 mois.

Quand j’escalade l’arbre, j’ai 9 ans.

Quand je tombe amoureuse, j’ai 17 ans.

Quand je signe un crédit, j’ai 46 ans.

Quand je titube, j’ai 10 mois.

Quand je pleure la nuit, j’ai 4 ans.

Quand j´ai soif d´aventures, j´ai 21 ans.

Quand je vis intensément, c’est maintenant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s