Chez les Finntoks

Un caillou dans la chaussure

transport-3545973_1920.jpg

À écouter

Ou à lire…

Me revoici au pays du sauna après un long break en France. Juste quelques semaines finalement mais assez pour réaliser à quel point je suis épuisée. Rien que cette dernière année, j´ai appris le finnois, fait une fecondation in vitro, enseigné la cuisine, créé un one woman show,  fait l´interprète dans une usine d´isolation phonique, parcouru plus de 1 000km à vélo, créé un solo de danse, parlé anglais la plupart du temps, accouché de 50 textes…tout ça en plus d´aimer, encourager, écouter, donner, applaudir, respirer. Alors oui c´est vrai, personne ne m´a demandé d´en faire tant, j´ai décidé toute seule comme une grande. Aucune pression. J´ai même fait tout ça avec mon coeur, j´y ai cru. Et je peux affirmer que « l´espoir fait vivre » ! Mais aujourd´hui, je réalise que je ne veux pas continuer comme ça. Je choisis une vie simple. J´ai toujours cru que « facile » voulait dire « ennuyeux ». Mais maintenant je sais que ça peut être aussi excitant. Alors je range mon costume de wonderwoman. « Je ne suis pas un.e héro.ïne ». Aujourd´hui, j´enlève ce caillou de ma chaussure et je change de vie. Je décide de rentrer chez moi. Je veux pouvoir parler français tout le temps, aller à la boulangerie, voir des spectacles, m´inscrire à une amap, manger de la raclette et faire la queue à la sécu.  Franchement, c´est quand même bizarre d´aller vivre près du cercle polaire frileuse comme je suis. Et puis c´est aussi farfelu de vouloir apprendre une des langues les plus difficiles au monde et parlée par seulement 6 millions de gens, non ? Et moi qui aime tant les fruits et légumes, j´émigre au pays de la patate ? De l´auto-persuasion ? Mouais… C´est bien beau comme projet de rentrer au bercail, mais ça signifie aussi PARTIR. Malgré les 22 (bonnes) raisons de vivre chez les Finntoks, je prends le large. Même si j´ai eu droit à des aurores boréales pour mon anniversaire, je me fais la malle. Même si j´ai construit une nouvelle famille ici, je fais mes bagages. Il y a quelques années, c´était « là-bas, tout est neuf et tout est sauvage » et aujourd´hui c´est plutôt « Quand reverrais-je, de mon petit village ». Vient le moment de dénouer gentiment tous ces liens que j´ai mis du temps à filer. Quand les efforts qu´on a faits pendant longtemps commencent à payer, on décide de tout quitter, ça me rappelle cette sensation quand enfant, en vacances, j´observais les autres dans l´espoir de me faire des copains et quand enfin ca arrivait, c´était la veille du départ. Comme si l´imminence du changement précipitait le cours des évènements. C´est curieux comme chaque action qu´on a fait des tas de fois a un goût différent quand on se dit que c´est sûrement la dernière fois. Le tic-tac de la pendule est plus discret, le chemin moins cabossé. Il faut à présent dire au revoir à des gens qui s´attachaient. Annuler des engagements au risque de décevoir. Priver certains de cette sensibilisation à notre (merveilleuse) culture française que j´avais entamée. Renoncer au sauna et aux pullas (brioches à la cannelle) ! Dire : « non, je ne viendrai pas ». Si quelqu´un s´oppose à cette décision, qu´il parle maintenant ou qu´il se taise à jamais. J´écoute bien sûr, même si ça me bouleverse, même si ça me tiraille. J´écoute tout ce qu´on me dit, je ressens aussi et puis j´arbitre. C´est vers la Douce France que je m´élance. Pas de regret, pas d´amertume. Je garde la Finlande dans mon coeur. Ce cher pays dans lequel j´ai tant expérimenté. Avec ces autochtones qui font confiance et respecte ton espace. Où l´air est si pur qu´il fait geler les crottes de nez ! Où on peut être nu.e.s et détendu.e.s. Où on peut patiner sur la mer gelée… Oui bon stop nostalgie !

Mes chers Finntoks je pars,

Je vous aime mais je pars,

C´est le moment pour moi,

Au r´voir.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s