Dites ouïe !

Epicuriste

IMG_4695

A écouter

 

A lire

Après avoir bien fait La petite taupe, je suis arrivée au pied du mur. Que faire pour retrouver le côté lumineux de ma force et éviter de prendre des médicaments ? Boire du Médoc ? Mieux…plonger dans un bain à 1h de Bordeaux : je pars en cure thermale ! J’ai entendu parlé de ça quand ma grand-mère allait soigner ses rhumatismes et ça m’attirait moyennement de me retrouver dans une ambiance prothèse de hanche et varices. Celle-ci est spécialisée en troubles anxieux : burn-out, dépression, insomnies, alors je me dis qu’il y aura un large panels de curistes. Pour minimiser ou crâner, je dis que je fais une cure en affections psychosomatiques. Pendant 3 semaines, du lundi au samedi à 7h30 je vais aux Bains. J’avais imaginé baigner dans du lait comme Cléopatre, être enveloppée d’algues comme Isis ou être massée par Apollon. J’ai plutôt l’impression de passer à la machine tous les matins avec essorage 1400 tours ! Quand je passe à la douche et que je me sens si vulnérable face au jet qui m’asperge, je repense à Dumbo avant un numéro de cirque. Est-ce que c’est censé éteindre l’incendie qui me ravage ? J’en parlerai à mon acupuncteur qui a dit que j’étais très Feu. Au moins, je ne suis pas seule, et quand la pompière me tend mon peignoir je retrouve un peu d’ humanité. La convivialité dure un court instant et je me retrouve de nouveau seule dans une baignoire. Et quoi, j’aurais voulu qu’on me récite des poèmes ?! Oui ça aurait été chouette ! Un jour, je suis allée dans un spa où on diffusait de la musique de jazz sous l’eau c’était sensationnel. Là, j’ai plutôt l’impression d’être dans la salle des machines je me sens bouteille de Fanta qu’on agite dans tous les sens pour que la pulpe reste au fond. Les 10 minutes terminées, la baignoire se vide sous moi et ce sont mes vannes qui s’ouvrent. Je pleure :

ce jour de 7 octobre 1985 où j’ai du sortir de mon cocon protecteur pour affronter le froid et les néons,

la Barbie que je n’ai pas eu pour mes 4 ans,

quand j’avais 7 ans et que j’ai été violée,

ce jour d’été 94 où une glace m’a été refusée,

la fois où j’ai pris une gifle sans comprendre pourquoi ,

ce bulletin de 2ème trimestre 2000 où il était écrit Peut mieux faire,

ce texto de 2003 : «t’es super mais je préfère sortir avec Emma »,

les 36 lettres-type Malgré l’intérêt de votre curriculum vitae, nous n’avons pas retenu votre candidature

quand le médecin m’a dit « vous, vous aurez des problèmes pour avoir des enfants »

quand je me suis cogné l’orteil contre la porte

la fois à l’hôpital quand j’ai du faire pipi dans un bassin

quand toutes les tartes tatin avaient été prises et qu’il ne restait plus que le fromage blanc

ce jour d’août 2018 où il a crié : « Let’s divorce ! »

la semaine dernière quand mon vélo a déraillé…

J’ai pleuré mes grands drames et petites contrariétés. The Maxi Best Of. J’avais pourtant déjà laissé échapper quelques litres de larmes, tapé du poing parfois…il semblerait que ce n’était pas assez. Les palpations du kiné libèrent les frustrations et douleurs mal digérées. Et je laisse couler. Ce serait carrément écologique et économique si les larmes des gens pouvaient remplir les bassins de détente. Pleurez bonnes gens, le niveau baisse. Ça deviendrait un jeu, à celui qui se lâcherait le plus. Parce que c’est l’idée de cette cure : le lâcher prise. Pourtant, je ne vois personne tomber. Il y a certes un lâcher prise sur les zygomatiques puisque les sourires sont plutôt affaissés, mais on pourrait tout aussi bien être dans le métro parisien. J’exagère, il y a un lâcher prise vestimentaire : franchement qui se baladerait en peignoir et bonnet de bain dans la rue. Tous en blanc, comme pour nous purifier. Moi ça me déprime presque plus cette uniformité. Pourquoi pas des peignoirs colorés ? Des bonnets avec des oreilles de Mickey ? Un peu de légèreté… Ceci dit, on ressemble à des anges, immaculés, flottants, les yeux cernés. Des anges déçus. Je cherche des sourires auxquels me raccrocher. Le personnel est essentiellement féminin… Chouette où se trouve la mère protectrice ? La sœur complice ? La copine déconneuse ? Je me heurte à des serveuses automates comme dans Starmania. Est-ce qu’elles ont droit à des bains bouillonnants et des massages elles aussi ? Quand je bossais chez Biomiam, je goûtais les produits. C’est la moindre des choses ! Je me dis que c’est peut-être une stratégie de thérapie : ne pas trop se réjouir pour ne pas choquer les patients fragiles. Rester neutre. Si je peux me permettre, un éclat de rire, un regard profond m’apporteraient beaucoup de réconfort. En général, c’est gratuit et efficace. SECUline ferait vraiment des économies. Et oui parce que c’est grâce à elle que je suis ici. Je la remercie de me prendre en charge à 100 %. Oui je critique gentiment, peut-être parce que la fin approche et que j’ai pas vraiment envie. Devoir juste prendre une douche par jour ?! Finis les massages ? Trois semaines c’est bien. La 1ère, j’étais perdue et donc sceptique, la 2ème les habitudes me rassuraient, pour la 3ème je veux pleinement en profiter. Prendre la mesure de ce que c’est se ressourcer. Plongée dans le bain bouillonnant, les yeux fermés, je contacte toutes mes cellules qui sont en effervescence : «Oyez, oyez, je vous demande de bien enregistrer les sensations de détente et de les stocker pour pouvoir intervenir en cas de rechute ! ». Quand je suis allongée sur le transat dans la salle de repos, j’invite ma peau à mémoriser la joie d’être emmitouflée dans un plaid, en sécurité, sans contrainte. Même si mon cerveau panique parfois :

«Quoi ? tu es là à te prélasser à 8h36 pendant que des millions de Français ouvrent leurs cahiers ou roulent vers leur lieu de travail !

– Je sais c’est difficile à avaler. Je te conseille de te détendre si tu veux éviter un tour au lave-méninges ! »

A la claire fontaine, m’en allant promener, j’ai trouvé l’eau si claire que je m’y suis baignée…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s