Ondes sensibles

Mon amour, euh…

geese-5046359_1920

Cocon finement – épisode 20

A écouter

 

A lire

Déjà 34 jours que nous cocon-finons ensemble. Dix fois plus long que ce que nous connaissions. C’est curieux que ce virus soit arrivé pour nous assigner à résidence exactement quand je voulais prolonger nos vacances. Pourtant, j’avais fait mon nid après des mois d’errance : une petite maison en pierres entourée de champs. Une cabane rien qu’à moi dans le Morbihan. C’est dans la tienne que j’ai pris mes quartiers. L’euphorie d’abord, d’être captive avec toi malgré la crainte que tu te forces « vu les circonstances ». Faire les courses en chœur, sortir mes affaires de mon sac à dos, poser ma brosse à dents à côté de la tienne (je me demande si quelqu’un a déjà écrit une thèse sur la place de la brosse à dents dans le couple). J’aime cuisiner pour deux, que tu m’apprennes l’aïkido, qu’on écoute la radio. Antoine de Saint-Exupéry disait que « l’amour, ce n’est pas se regarder l’un l’autre mais c’est regarder ensemble dans la même direction », c’est peut-être pour ça que j’aime regarder des séries avec toi !

Et puis, il y a eu l’agacement. Le bruit que tu fais en mangeant. Les infos que tu écoutes constamment. Le couvercle des toilettes à rabattre. Tous ces détails qui m’ont soufflé de détaler. RENTRER CHEZ MOI. Pouvoir laisser traîner mon verre en paix, cuisiner juste pour moi, jouir du silence, chanter à tue-tête, me plaindre de toi à mes copines au téléphone. Besoin d’être seule, de retrouver ma zone de confort. Quatre semaines ensemble, c’est déjà bien, le moment est peut-être venu de prendre l’air. Je sens que ce serait salutaire. La petite voix familière se réveille : « tu es sûre que c’est une bonne idée d’aller te confiner en solo ? Franchement, t’es cap’ ? ». J’avais oublié, c’est plus comme avant. Avant, il y avait les cercles de femmes, les rendez-vous à pôle emploi, les déjeuners chez papi et mamie. Si je rentre, il y aura moi, et moi, et moi. Alors…Should I stay or should I go ? 

On a discuté. C’est drôle, on ressent exactement la même chose : vouloir être seul.s et aussi ensemble. Qu’est-ce qu’on fait alors ? On s’organise ! On met cartes sur table : qui veut quoi et qu’est-ce qui est possible. En le disant, c’est beaucoup plus simple. Je t’écoute et je t’aime. Toi qui me parle de tes besoins, de tes peurs, de tes envies. C’est là qu’on touche l’essentiel. Celle en moi, qui aimerait que tu chantes « besoin de rien, envie de toi », se détend. Parce qu’elle réalise que ce qui est en train de se passer entre nous, c’est ça l’amour. Retrousser nos manches pour continuer la traversée, au lieu de se barrer à la nage. Vouloir continuer à « kiffer ». D’accord, je reste.

Tout ce que je te reprochais me retient à tes côtés. On a encore beaucoup d’expériences à tenter. Les dés sont jetés, chacun détient sa vérité. La destination est encore un peu floue alors, à la beauté de l’instant, accrochons-nous. Faisons que chaque moment, même déstabilisant, nous enseigne. On a la chance de s’être embarqués sur le même paquebot, soyons fiers d’y être matelots. Chacun dans son coin au sein du même foyer. Quel réconfort de me consacrer à mes projets et de te sentir à proximité ! Je pars sereine pour une ascension musclée quand je sens que je te retrouverai au QG. Dans quelques semaines, on va accoster. Chacun repartira peut-être de son côté. Personne ne sait de quoi demain sera fait. Alors, je calme mes envies de planifier pour transformer ce qu’on vit en éternité. Libres et ensemble. Ensoleillés, illimités.

Je dépose un baiser sur ta nuque hâlée.

Ta partenaire de traversée

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s