Dites ouïe !

Passe le message à ton voisin

kittens-555822_1920

Cocon finement – épisode 21

A écouter

 

A lire

Il parait que vous avez débarqué de Paris mi mars. Vous faites partie de ceux que les autochtones appellent les Chers propriétaires de résidence secondaire en bord de mer. Je devine plusieurs voitures, noires pour la plupart, rutilantes même si, depuis des semaines, elles se salissent sous les châtaigniers. Tous les jours vers 12h30 et 20h, j’entends votre cloche sonner et ça me démange de m’incruster ! J’ai identifié que ça vient de votre grande maison plantée dans ce magnifique parc arboré. Je me dis qu’elle jubile, votre demeure, d’être habitée à cette période de l’année. J’imagine que vous êtes une sacrée tripotée si vous avez besoin de sonner le carillon quand c’est l’heure de manger ! Même si je ne suis pas invitée, je voulais vous remercier de rythmer mes journées. Ça me donne un petit sentiment de sécurité d’entendre que d’autres sont organisés.

Je rêve parfois d’avoir une tribu à moi, de crier « à taaaaaaaaaaable ! » pour qu’une ribambelle de têtes bouclées interrompent la construction de leurs cabanes, sortent du monde imaginaire de Jules Verne et ramènent leur fraise. Pieds nus, débraillés…des enfants complets. Passage au robinet pour que les mains puissent troquer poussière contre pissaladière. Les peintures de sioux, sur le visage, peuvent rester. J’entends presque vos rires… Certains sont ronchons d’avoir dû abandonner leurs actions simplement pour manger. C’est que vous avez encore mille aventures et pas de temps à perdre. Alors on vous explique que vous avez besoin de recharger vos batteries pour ensuite retourner à vos missions. Une poignée de carottes râpées, quelques bouchées de gratin, et un morceau de pain vous permettront de tenir jusqu’au goûter.

Finalement, tout le monde est ravi de ce répit, de ce moment pour raconter quelle sorte de matinée chacun s’est bricolé. On se rend compte que c’est bien aussi d’être tous réunis autour d’une table joliment remplie. Il y a plein de couleurs dans les assiettes et les fourchettes font un drôle de bruit. C’est, comme qui dirait, le bruit de la vie. Certains ont envie de chanter et d’autres se plaignent de leurs bouches pleines. Il y a des règles à respecter. Cet oncle n’aime pas qu’on ait une main sous la table, il dit que ça fait tout bancal et ça lui donne le mal de mer. Grand-mère avale souvent de travers et chacun retient son souffle pour l’aider à reprendre le sien. On peut voir, sous les yeux des petits, des cernes se creuser avant même l’arrivée du Comté. Alors, ils s’agitent et demandent à sortir de table comme si c’était une cellule. Ils préfèrent vite courir vers la balançoire avant qu’on les mette au plumard.

Parce qu’après la tempête, revient le calme… C’est le moment d’apaiser l’excitation des retrouvailles pour aller piquer un somme. Chacun est libre de choisir son havre : le fauteuil avec le repose-pied, le dortoir, le hamac, la chambre au fond du couloir. On se quitte à nouveau pour un court dodo. C’est le moment où les réfractaires doivent se taire pour respecter ceux qui ont besoin de se reposer. C’est le moment où les anxieux font les gros yeux : « je suis pas fatigué.e moi ! ». Pourtant, les larmes coulent spontanément alors on leur explique que, dans la vie, c’est important de faire des pauses, des récrés, même allongé.e.s, qui nous rappellent de respirer. Qu’à 6 ans, 21, 43 ou 87, on a besoin de lever le pied sinon on tiendra difficilement sur la durée.

Chers voisins qui sonnez la cloche, je vous remercie de m’inspirer et de m’autoriser à imaginer ce que demain, je ferai. Je les appellerai, je les nourrirai, je les réunirai, je les consolerai et, près d’eux, je m’endormirai…

3 réflexions au sujet de “Passe le message à ton voisin”

  1. Olalala je la vois cette famille réunie…Tu l’as fait vivre, et en ces temps où la mienne est loin ça me fait du bien de te lire.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s