Chez les Finntoks

Heureux qui, comme Urpo…

L´information ne vous a sûrement pas échappé : les Finlandais viennent de remporter la 1ère place du podium pour le peuple le plus heureux au monde (selon le World Happiness Report). J´en étais sûre qu´ils l´auraient, c´est pour ca que j´ai émigré ici ! Le Bhoutan, c´était has been…

Non, plus sérieusement, je suis contente de l’apprendre. C’est bien que des gens fassent de telles études, ça fait prendre du recul et mieux observer. Honnêtement, à première lecture, j’ai pensé à un canular genre info/intox mais des Finntoks m’ont dit : oui c´est vrai qu´on est les plus heureux, faut dire que tous les malheureux se sont suicidés… Et vlan ! Ça c’est l’humour finlandais délicieusement sarcastique. J´admire leur auto-dérision, ils ne prennent pas la mouche quand les étrangers leur disent “la Finlande ? Vous avez beaucoup de suicides, non ?”. Eh bien, figurez-vous, qu´en 2014 le nombre de suicides pour 100 000 habitants était de 14,55 en Finlande et tenez-vous bien…14,13 en France.

Bon revenons plutôt à la joie de vivre, qu´est-ce que ca veut dire en fait ? Comment est-on « heureux » ? Pour moi, ce sont les gens qui sourient beaucoup, rient fort, dansent, chantent, font des galipettes et des blagounettes. Ils blablatent des heures en buvant du vin et en trempant des tortillas dans du hoummous. Mais ici rien de tel…silence, pudeur et modestie règnent. Pas de batucada ni d´éclats de rires à trois heures du mat´, peu d´apéro en terrasse ou de pique-nique à la plage. Je crois que les gens du « sud » (oui même vous chers Rouennais) associent bonheur et fête, couleurs, musique, bombance. Chacun voit midi à sa porte…

Peut-être que le bonheur c´est aussi pouvoir déambuler au milieu de la nuit (à 14h !) sans être inquiété, c´est laisser son portable sur le comptoir du bar sans stresser pendant qu´on va aux wc . Être considéré dans son travail doit sûrement rendre heureux. Ne pas avoir à payer la cantine scolaire ou les études de ses enfants contribue certainement au bonheur. Et, ça vous rendrait pas plus heureux vous de pouvoir être en chaussons au boulot  ? Après tout, peut-être que les Finlandais transpirent tellement le bonheur, qu´ils doivent l´évacuer dans le sauna !

Qui est-on pour juger le bonheur d´autrui ? Si Tomas se régale d´émissions télévisées, si Andrea jubile en fixant son écran de téléphone, si Yvette exulte en toilettant son caniche, si Pirjo pavoise dans les rayons du supermarché, si Gunther s´égaye en jouer au golf, si Dimitri s´esclaffe en lisant un roman…foutons-leur la paix et réjouissons-nous pour eux !

Et vous, qu´est-ce qui vous rend heureux ?

 

 

Chez les Finntoks

La Finlande et la Lozère

DSC06892

FINLANDE…en franglais, ça veut dire la fin du monde…tiens, y aurait-il un lien avec le Finistère ?

Pays assez étendu puisqu´il fait la moitié de la superficie de la France, par contre il y a 12 fois moins d´habitants chez les Finntoks. Avec ses 16 habitants par km², la Finlande, c´est un peu comme la Lozère (mais si vous voyez, entre l´Aveyron et l´Ardèche dans le centre du sud…Mende, Florac, Marjevols…). Bref, en Finlande il y a de l´espace…et donc, l´air y est pur. Il parait qu´à Kilpisjärvi tout au nord c´est où on respire l´air le plus pur d´Europe et qu´à Helsinki, l´eau du robinet a la meilleur qualité parmi toutes les grandes villes du monde. Ceci dit, les Finlandais ne boivent pas que de l´eau…on en reparlera !

Beaucoup de forêts comme en Lozère, ajoutez des lacs (y en a quand même 188 000 en Finlande !),  les bottes en caoutchouc sont de rigueur. Et niveau relief, la Finlande a quand même le mont Halti à l´extrême nord-ouest près de la Norvège qui culmine à 1 324 m d’altitude mais c´est tout…partout ailleurs, on ne dépasse pas les 180 m au dessus de la mer. On se demande d´ailleurs ce que cette montagne vient faire là…peut-être pour relever le niveau ! Est-ce qu´on n´appelle pas ça un phare plutôt ?

D´ailleurs, ici à Oulu, à 600km au nord de la capitale Helsinki et à 200km au sud du cercle polaire, dans cette mégalopole de 200 000 habitants auto-proclamée « capitale de la Scandinavie du nord », il y a la mer. Bon, ça ne sent pas les embruns comme à St Nazaire et les vagues ne claquent pas comme au Cap Fréhel mais c´est la mer baltique tout de même avec un très léger goût salé. Comme elle est coincée entre la Suède et la Finlande, elle ressemble plutôt à un lac tranquille. Je me demande d´ailleurs si du phare d´Oulu, on n´aperçoit pas l´Ikea de Skellefteå  !

En ce moment, c´est l´hiver…même si ici on parle de kevät (printemps) depuis janvier ! C´est peut-être pour entrevoir de la lumière car c´est sûr qu´on est dans la neige depuis fin novembre déjà. Et vu, la couche qu´il est tombée ces derniers jours, on peut s´attendre à ce que le 1er avril soit encore immaculé !

Voici quelques photos pour vous donner une idée (merci de contacter leur auteur si elles vous intéressent : http://jsagne.500px.com/).